Dépression

La rTMS : un traitement contre la dépression

La neuromodulation par stimulation magnétique répétitive a été autorisée, par la FDA (Food Drug Administration) en 2008, par les recommandations françaises en 2011 et par les recommandations européennes en 2014, pour le traitement de la dépression chronique réfractaire à deux traitements antidépresseurs et a fait l’objet du plus grand nombre d’études scientifiques dans cette discipline.

La rTMS est maintenant la recommandation de première intention pour les patients souffrant de dépression majeure n’ayant pas réagi à un traitement par antidépresseurs aux Etats-Unis et au Canada (CANMAT, 2016). La rTMS est recommandée en France, en cas d’échec à 2 traitements antidépresseurs à dose maximale au bout de 6 semaines et si l’âge du patient est supérieur à 70 ans, au bout de 8 semaines.

« L’efficacité de la rTMS dans la dépression unipolaire non psychotique a été confirmée (niveau A) » (Lefaucheur, 2011).

Homme de profil représentant la dépression

Quelle est son efficacité antidépressive ?

Selon Blumberger el al. (2018), 92% des patients souffrant de troubles dépressifs présentent une amélioration du score de la dépression après 4 à 6 semaines de traitement en stimulant le CPFDLG (cortex préfrontal dorso-latéral gauche).

De nombreuses études ont montré un taux de patients répondeurs de 60% avec une rémission complète (disparition) de la dépression dans 30% des cas et une rémission partielle (amélioration) de la dépression chez 30% des patients, notamment Filipcic et al. (2017).

Il est possible de stimuler le CPFDLG ou le CPFDLD (cortex préfrontal dorso-latéral droit) avec une efficacité comparable.

Durée du traitement : 4 semaines de traitement est à prévoir

Les recommandations américaines de 2017 déterminent le taux de répondeurs de 15 à 37% avec une rémission de 14-30% dès échec du premier antidépresseur (Martin, 2017).

D’autres cibles peuvent être utilisées : cortex préfrontal dorso-latéral droit à basse fréquence, cortex orbito-frontal droit à basse fréquence, cortex préfrontal dorso-médian.

D’autres protocoles existent et se développent (Brunoni, 2018) :
– le protocole accéléré, traitement concentré sur 2 à 4 jours au lieu de 4 semaines;
– le protocole priming, 2 séances le même jour espacées d’un minimum de 20 min.
La stimulation du nerf vague (VNS) est une autre option thérapeutique en cas d’échec de la rTMS (CANMAT, 2016).

En cas d’échec de la neuromodulation (rTMS et VNS), il est préconisé l’électroconvulsivothérapie (ECT, anciennement sismothérapie). C’est une méthode lourde nécessitant une anesthésie générale et qui peut présenter des effets secondaires indésirables telles que des pertes de mémoire. Les taux d’efficacité varient de 59 à 65% pour l’ECT alors qu’il est de 17% pour la rTMS selon Eranti et al. (2007).

C’est pourquoi l’ECT est parfois utilisée comme traitement de dernier recours. Dans certains cas, par exemple lors de dépressions psychotiques résistantes, l’ECT reste le traitement le plus efficace.

Updated CANMAT Guidelines for Treatment of Major Depressive Disorder. Can J Psychiatry. 2016 Sep;61(9):504-5. doi: 10.1177/0706743716660034. Patten SB.

French guidelines on the use of repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS): safety and therapeutic indications. Neurophysiol Clin. 2011 Dec;41(5-6):221-95. doi: 10.1016/j.neucli.2011.10.062. Epub 2011 Nov 10. Lefaucheur JP, André-Obadia N, Poulet E, Devanne H, Haffen E, Londero A, Cretin B, Leroi AM, Radtchenko A, Saba G, Thai-Van H, Litré CF, Vercueil L, Bouhassira D, Ayache SS, Farhat WH, Zouari HG, Mylius V, Nicolier M, Garcia-Larrea L.

Effectiveness of theta burst versus high-frequency repetitive transcranial magnetic stimulation in patients with depression (THREE-D): a randomised non-inferiority trial. Lancet. 2018 Apr 28;391(10131):1683-1692. doi: 10.1016/S0140-6736(18)30295-2. Epub 2018 Apr 26. Blumberger DM, Vila-Rodriguez F, Thorpe KE, Feffer K, Noda Y, Giacobbe P, Knyahnytska Y, Kennedy SH, Lam RW, Daskalakis ZJ, Downar J.

Efficacy, Safety and Tolerability of Augmentative rTMS in Treatment of Major Depressive Disorder (MDD): A Prospective Cohort Study in Croatia. Psychiatr Danub. 2017 Mar;29(1):31-38. Filipcic I, Milovac Z, Sucic S, Gajsak T, Filipcic IS, Ivezic E, Aljinovic V, Orgulan I, Penic SZ, Bajic Z.

Cognitive enhancing effects of rTMS administered to the prefrontal cortex in patients with depression: A systematic review and meta-analysis of individual task effects. Depress Anxiety. 2017 Nov;34(11):1029-1039. doi: 10.1002/da.22658. Epub 2017 May 24. Martin DM, McClintock SM, Forster JJ, Lo TY, Loo CK.

Noninvasive brain stimulation in psychiatric disorders: a primer. Braz J Psychiatry. 2018 Oct 11. pii: S1516-44462018005007103. doi: 10.1590/1516-4446-2017-0018. [Epub ahead of print]. Brunoni AR, Sampaio-Junior B, Moffa AH, Aparício LV, Gordon P, Klein I, Rios RM, Razza LB, Loo C, Padberg F, Valiengo L.

A randomized, controlled trial with 6-month follow-up of repetitive transcranial magnetic stimulation and electroconvulsive therapy for severe depression. Am J Psychiatry. 2007 Jan;164(1):73-81. Eranti S, Mogg A, Pluck G, Landau S, Purvis R, Brown RG, Howard R, Knapp M, Philpot M, Rabe-Hesketh S, Romeo R, Rothwell J, Edwards D, McLoughlin DM.